Il y a deux types de personnes dans le monde, ceux qui préfère faire la queue, ceux qui préfère visiter. Moi, je préfère visiter.

Du coup, impossible d'aller voir le hit-parade des grands ministères et autres bâtiments publiques. Je me contenterait de les voir en photos ou à la télévision. Heureusement, une fois le top 50 éliminé, il reste encore pléthore de lieux intéressants et parfois bien insolites.

J'ai commencé dans mon arrondissement, et par une piscine aussi historique qu'abandonnée : la piscine Molitor. Datant des années 30, elle est composée d'un bassin d'hivers (couvert) et d'un bassin d'été (découvert), le tout entouré de 3 étages de cabines dans un style "pont de paquebot". Et oui, à cette époque là, chacun avait sa cabine.

Puis, l'ambassade de Serbie, juste à côté des jardins du Trocadéro. C'est "juste" un grand hôtel particulier, avec de beaux tableaux, de beaux meubles anciens... Rien de bien trancendant. J'ai quand même bien aimé la vue du jardin :

Direction place d'Inéa, de l'autre côté du Trocadéro. On y trouve la 3e assemblée de l'État Français, définie à l'article 69 de la consitution : le Conseil Économique, Social et (depuis peu) Environnemental (CES).

Sa composition reflète les différents acteurs de l'économie française : représentants des syndicats, des entreprises, des agriculteurs et artisants, des associations... D'après le fonctionnaire qui expliquait le CES, les débats ne sont jamais houleux, sans gamineries comme à l'assemblée nationale, mais cela n'empêche pas les divergences de s'exprimer. L'intérêt majeur de cette institution est, lorsque consulté par le gouvernement et bientôt par pétition, de permettre aux différents acteurs de trouver les points sur lesquels ils sont d'accord, et d'en faire par au gouvernement, qui les intègres dans ses lois (du moins, s'il est intelligent : il n'en a pas l'obligation, l'avis du CES étant consultatif, mais c'est plutôt con de ne pas tenir compte d'un avis partagé par la majorité).

On continue par une autre institution qui n'intéresse pas la foule (dommage pour elle, mais tant mieux pour moi) : l'hôtel de Toulouse, siège de la Banque de France. Deux de ses missions intéressantes

  • imprimer les billets et fabriquer les pièces. Vu le nombre de protections intégrées dans les billets et pièces, ça devient un vrai challenge. Ils n'exposaient pas de faux. Faut dire, ça aurait été un comble.
  • prendre soin du stock d'or de la France. Quelques 2500 tonnes (77 milliards d'euros), tout de même, enfermées dans la Souterraine, salle enterrée à 25m de profondeur sous la Banque de France ! C'est dommage, ils ne font pas visiter ;), mais on peut la voir en vidéo. À noter, que l'on en avait un peu plus avant que notre président n'en vende 550 tonnes (environ 100 tonnes par an de 2005 à 2009) alors que la valeur de l'or n'a pas cessé d'augmenté depuis.

L'intérieur du bâtiment est plutôt cossu :

Pour finir, un grand détour vers le 19e, pour aller voir un ancien puit de captage d'eau. Le puit en lui même n'a rien d'extraordinaire, mais c'est amusant, et ça aura été l'occasion d'apprendre l'histoire de l'acheminement de l'eau à Paris.

 

Commentaires  

#1 Vincent R 07-04-2011 16:24
Bonjour,

comment peut on vosu contacter ?
J'aurais des question au sujet des plugins XCode.

Merci
Citer